Faisceau houiller - Le Pontil

Auteur : B. Comte

 

  CE SITE EST FRAGILE : PRESERVEZ-LE !

 

Ancienne carrière de charbon gisement de charbon de Grand Baume est situé dans le bassin houiller d'Alès, permettant de voir des végétaux fossiles et la succession sédimentaire ( siltite, schiste houiller, charbon).

 

Affleurement de grès

 

 

Faisceau houiller

Troncs fossiles de  Calamites.

Localisation du site.

Département : GARD
Commune :

LAVAL PRADEL

Carte I.G.N. 1/25000
Ales 2840 OT

Carte Géologique 1/50000
Ales n°912

 

 

Accès

la carrière se situe à 200 m du parking.

 

Sécurité

La zone est à éviter après une période pluvieuse ainsi que les zones en surplomb

 

Activités envisageables

Pistes d'exploitation pédagogique.

Observation d'affleurements (grès, schistes houillers, charbon) permettant de construire l'histoire sédimentaire.

Photographie de la vue d'ensemble de la carrière

 

Identification de fossiles, conditions de fossilisation.

Photographie d'un fossile de tronc de sigillaire.

Photographie d'un fossile de tronc de Calamites

Photographie d'un fossile de tronc de Camalites.

 

 

Orientation de strates.

Photographie d'une veine de houille entre toît et mur (vue par dessus : les couches sont redressées quasiment à la verticale. Cf. interprétation: Dressant Grand'Baume).

 

Observation de failles et de crochons.

Photographie de faille et de crochons..

 

 

Notion d'exploitation de gisement de charbon, d' exploitation et réhabilitation.

Photographie d'un réamènagement  de protection contre les inondations.

Matériel:

  • Carte topographique,carte géologique,boussole - GPS, sachets échantillons, flacon HCl, lame de verre, appareil photographique numérique, clé de détermination des roches et de fossiles de la flore houillère.

Interprétation

 

Contexte de l'exploitation et enseignements géologiques

Le gisement de charbon de Grand'Baume est situé dans le bassin houiller d'Alès, au Pontil, à proximité du village du Pradel. Il appartient à la zone 6 (zones stratigraphiques selon P.Bertrand) du bassin, ou "système Luminières-Grand'Baume. Le faisceau Grand'Baume situé à la base, débute par un ensemble de veines (Rase, Banc moyen, couche sans Nom, Lard et banc supérieur ) qui atteint 15 m d'ouverture. Le rebroussement du faisceau Grand'Baume, connu sous le nom de Dressant du Col de Malpertus, serait un accident consécutif à l'avancée d'une masse de charriage, représentée par la Montagne Saint Barbe (zone 3), ayant refoulé devant elle les terrains sur lesquels elle progressait. La surface de charriage est représentée par la faille de Malpertus.

La plupart des couches de charbon a été exploitée en mines souterraines à partir de la fin du XIXème siècle ( creusement du puits Pontil 1 en 1886).

D'après GRAS H. (1970) - Figure 63 - In Etude géologique détaillée du bassin houiller des Cévennes (Massif Central français).

 

 

D'après GRAS H. (1970) - Figure 112- In Etude géologique détaillée du bassin houiller des Cévennes (Massif Central français)

A partir de 1977 le stock de charbon laissé en place entre les anciennes exploitations souterraines et la surface a été exploité en découverte selon la technique des fosses successives remblayées.
2,24 millions de tonnes de charbon quart-gras et plus de 40 millions de m3 de stériles auront été extraits du site. L'essentiel de la production a servi aux chaufferies industrielles et aux usages domestiques. Les produits secondaires ont été utilisés en centrale thermique pour produire de l'électricité.

 

D'après GRAS H. (1970) - Figure 112- In Etude géologique détaillée du bassin houiller des Cévennes (Massif Central français).

 

En 1993, après la fin de l'exploitation Charbonnages de France poursuit ses travaux pour réhabiliter le site : il s'agit d'assurer la stabilité des terrains et maîtriser la gestion des eaux afin que la nature puisse reprendre progressivement ses droits en toute sécurité. Le chantier s'est achevé après plus de trois ans de travaux en septembre 2004.

La mise en sécurité de cette fosse, longue de 1 400 mètres, large de 700 mètres et d'une profondeur maximum de 170 mètres, aura nécessité de déplacer 3,5 millions de m3 de terres, créer 25 kilomètres de banquettes, modeler 130 hectares de verses et réaliser plus d'un kilomètre d'enrochements pour canaliser les eaux de pluie. Ces travaux gigantesques ont montré toute leur efficacité lors des fortes intempéries d'octobre 2004 qui n'ont occasionné aucun dégât sur le site. La plantation de 81 600 arbres (pins Laricios de Corse, aulnes) et un ensemencement général de la fosse permettront de reverdir rapidement le site.

 

Formation du gisement fossilifère

Les observations à la découverte des rosiers (Lithothèque Gard; Champclauson: forêt houillère ) permettent de restituer le paléomilieu suivant : dépôts dans une plaine deltaïque, traversée par des chenaux distributeurs peu profonds.

Ils apportent des grès, dépôts détritiques qui s'accumulent entre ces chenaux et forment des lobes deltaïques. Dans les zones plus distales se déposent siltites grises, siltites noires et charbon.

L'accumulation de grès sur ces dépôts distaux et le phénomène inverse de dépôt de charbon sur les grès, traduisent le jeu de la progradation du delta lacustre et de la subsidence dans le milieu.

Dans un contexte de climat équatorial des crues périodiques détruisent la végétation installée sur les zones palustres; les troncs sont arasés ou transportés et fossilisés, rapidement submergés par un apport sableux qui a donné les grès.

La forêt carbonifère (essai de reconstitution, dessin de P.Sougy) D'après Sciences Naturelles 4ème. Cours Obré par R. Balland et A. Salvaing; Classiques Hachette, 1959.

 

Pour en savoir plus...

  • ARENE J., BERGER G.-M., GRAS H., POIDEVIN J.L., SAUVEL C. (1978 ) Carte géologique de la France au 1/50000, feuille d'Alès, XXVIII-40. BRGM.
  • BALLAND R. et SALVAING A.(1959) - Sciences Naturelles 4ème. Cours Obré. Classiques Hachette.
  • BERBEY H. et al . (1986) : La 7ème couche - Champclauson Bassin Houiller des Cévennes ( GARD ). Quelques aspects de la sédimentation détritique. DEA. Institut des Sciences de la Terre. Université de Dijon.
  • BERGER G., LEFEBVRE A., TURC R., GRAS H. , POIDEVIN J.L , ARENE J. , GUERANGE B. (1978) - Notice de la feuille d'Alès. Carte géologique de la France au 1/5000. BRGM.
  • CHARTON S. et al . (1985) : La découverte de Rosier - Champclauson. Stéphanien du Bassin Houiller des Cévennes (GARD). DEA. Institut des Sciences de la Terre. Université de Dijon.
  • GRAS H. (1970) - Etude géologique détaillée du bassin houiller des Cévennes (Massif Central français) . Mém. ronéot. Houillères des Cévennes, 305 p., 125 fig., 4tabl., 6 pl., 4ann.
  • LIVET G. (1943) - Sur le terrain houiller du Gard. Extrait de la Revue de l'Industrie Minérale. St Etienne.
  • Site web: Charbonnages de France - News - Grand'Baume.

 

 

Extrait de la carte géologique 1/50 000 de Alès - B.R.G.M.- ARENE J. et al. (1978 )