Sainte-Baume - Haute-chaîne et synclinal du Plan d'Aups

Auteur : André Cerdan, Thomas Debard, Alain Faralli, Serge Mathis, Claude Monier, Julien Oudet, Nathalie Romeuf, Lionel Roux

La Haute-Chaîne de la Sainte-Baume forme une falaise de plus de 200 mètres d'altitude, constituée par des calcaires massifs blancs d'âge Barrémien à faciès Urgonien. L'extrémité orientale de cette chaîne est le Pic de Bertagne qui culmine à 1042 mètres d'altitude et correspond au point culminant des Bouches-du-Rhône. Plusieurs indices suggérant l'allochtonie de la Haute-Chaîne et le chevauchement des diverses unités et permettant de comprendre la structure du massif peuvent être étudiés :

• au cours de la surrection de la Sainte-Baume, les reliefs sont soumis à une érosion et à un démantèlement dont les produits se retrouvent dans diverses localités de la chaîne sous forme de brèches et de conglomérats ;

• des indices tectoniques tels que schistosité de fracture, ondulations et plans de rabotement sont facilement observables.

Les flancs du synclinal du Plan d'Aups sont constitués de roches datant du Santonien et son coeur est formé de calcaires d'âge Campanien (Valdo-Fuvélien). Ce synclinal repose en discordance sur les calcaires d'âge Valanginien du Massif de la Lare.